Header fondation
01 mars 2013

Journée des administrateurs

60 personnes se sont retrouvées le 28 février 2013 à Paris à l'invitation de Frère Alain-Samuel Jeancler, supérieur provincial des frères de Saint Jean de Dieu, pour la première "Journée des administrateurs".

Anciens administrateurs des associations de gestion des établissements, directeurs et membres des directions, administrateurs de la toute récente fondation, son directeur général et les frères de Saint Jean de Dieu étaient réunis pour une journée de rencontre.

Depuis la création de la Fondation Saint Jean de Dieu, le 1er octobre dernier, c'est la première fois que tous ces acteurs "d'un changement de structure et de gouvernance pour nos établissements" étaient réunis. L'occasion, pour les directeurs et les frères, de remercier chaleureusement les administrateurs des associations de gestion qui ont géré "bénévolement et bien souvent discrètement" les établissements, a souligné Frère Alain-Samuel dans son discours d'ouverture. "Sans eux, qu'ils soient religieux ou laïcs, nous n'aurions jamais pu réaliser ce formidable parcours et travail d'aggiornamento dans la gestion des oeuvres de saint Jean de Dieu, a rappelé celui qui est aussi Président de la Fondation Saint Jean de Dieu. L'Ordre hospitalier a voulu aujourd'hui leur rendre un vibrant hommage et témoigner à chacun de sa profonde gratitude".

Le projet de création de fondation a été lancé par les frères de Saint Jean de Dieu réunis en chapitre, en 2007, estimant "que l'époque que nous vivions exigeait et réclamait de nouveaux changements pour que la mission et le message d'hospitalité de Saint Jean de Dieu conserve toute sa fraîcheur et pertinence dans la société d'aujourd'hui". C'est ainsi qu'ont été jetées les bases d'une entité juridique unique, reconnue d'utilité publique le 26 juillet 2012.

Au cours de la journée du 28 février, animée par Michel Cappe, directeur du Centre médico-social Lecourbe, Frère Paul-Marie Taufana, ancien directeur de l'Union des associations Saint Jean de Dieu, a pris la parole pour rappeler l'importance du lien social comme pilier de tout projet. "Le lien social ne supprime pas la tension, mais au contraire, il la met dans une dynamique de vie et peut aider chacun d'entre nous à faire entendre une promesse, à tisser des relations d'alliance et à se sentir co-fondateur et co-éducateur de ce nouveau-né qu'est la Fondation Saint Jean de Dieu", a-t-il expliqué. S'arrêtant sur cette métaphore, il a invité tous les acteurs de la fondation "à être des parrains et marraines de cet enfant, parce que vous êtes tous investis d'une responsabilité morale, selon vos liens affectifs, avec votre 'filleul'. Vous êtes des 'Jean de Dieu' ou des 'Angulo', et grâce à vos engagements, vos compétences, vos expertises et votre dévouement auprès des plus vulnérables, nous pouvons dire que la mission d'hospitalité est vivante et qu'elle a encore de l'avenir. Tisser nos liens en permanence nous permet de maintenir la Fondation Saint Jean de Dieu vivante, créative et innovante au profit des plus vulnérables", a-t-il conclu. 

A son tour, le Docteur Laurent Degos, ancien président de la Haute Autorité de Santé et administrateur de la Fondation Saint Jean de Dieu, a insisté dans son discours sur la "valeur ajoutée" qu'apporte la fondation. "Outre la simplification de gestion, l'harmonisation sociale, l'appartenance à une même fédération hospitalière, la création d'un ensemble représentatif du personnel... enfin tout ce qui peut aider les directions, le directeur général et le Conseil d'administration, comme dans toute fusion, n'y a-t-il pas une valeur ajoutée ? Je la vois dans l'animation et l'attractivité. Animation dans les deux sens du terme : rendre vivant notre ensemble avec des partages, des mobilités internes, des moments d'échanges d'expérience mais aussi animation dans le sens d'être animés d'un même élan et d'avoir une âme." Pour Laurent Degos, "les Frères sont là pour nous montrer les valeurs intemporelles, prendre le temps pour l'écoute, la relation avec l'autre soigné ou collaborateur et nous donner cette âme. Leur présence est indispensable pour que souffle 'l'esprit Saint Jean de Dieu'. Et si nous savons faire vivre ces valeurs ajoutées dont ils sont consubstantiels alors peut être verrons nous arriver bien des professionnels de grand talent mais aussi d'autres frères parmi nous. Ce serait pour moi la plus grande des valeurs ajoutées et la preuve que nous avons su reconnaître et faire vivre ces valeurs ajoutées qui nous sont propres et dont les Frères sont les pierres vivantes des établissements de la Fondation." 

Jean-François Hilaire, directeur général de la Fondation Saint Jean de Dieu, ainsi que trois des directeurs présents représentants leurs collègues du sanitaire, du médico-social et du social, ont ensuite posé les grandes lignes de leur vision de la fondation, avant que Frère Alain-Samuel ne conclut la journée. "Les motifs qui nous ont conduits les uns et les autres à devenir frères ou collaborateurs dans une institution saint Jean de Dieu sont multiples et variés et bien souvent aussi légitimes pour les uns que pour les autres. Néanmoins, a-t-il ajouté, la fiche de poste de chacun d'entre nous, qui que nous soyons, répond à cette même et unique vocation dont nous parlons souvent et si simplement à Saint Jean de Dieu : 'Faire le bien de la meilleure manière possible'". "Devenir alliés dans la mission d'hospitalité qui est la nôtre, c'est là tout l'enjeu de la Fondation Saint Jean de Dieu devant les défis qu'elle doit relever et affronter aujourd'hui et à l'avenir".

Chaque administrateur et directeur est reparti avec une statue représentant saint Jean de Dieu, en signe de reconnaissance pour le travail fourni et à venir. Tous se sont accordés pour reconnaître qu'une telle journée "a permis de se resserrer les coudes et de poser les bases de la construction commune d'une belle institution au service de l'hospitalité".

Longue vie à la Fondation Saint Jean de Dieu !

Les participants à la journée