Header fondation
07 octobre 2014

La Spiritualité dans tous ses états

150 Frères de Saint Jean de Dieu, Sœurs hospitalières du Sacré-Cœur, collaborateurs et bénévoles de ces deux institutions de France se sont retrouvés, les 1er et 2 octobre 2014 à Paris, pour une formation sur le thème de la spiritualité.

« Qu’est-ce que l’homme pour que tu t’en soucies ? » était l’accroche de ces Journées Hospitalières marquées par la richesse des échanges entre les salariés et bénévoles ainsi que la profondeur des interventions. En effet, comment aborder le thème de la spiritualité sans entrer dans l’intime de la personne, que ce soit du soignant comme du soigné, de l’éducateur comme du jeune polyhandicapé ou du résident ? Comment parler de la spiritualité sans mentionner la quête de sens qui nous touche tous dans notre quotidien, qu’il soit professionnel ou personnel ?

« Tout est spirituel » a annoncé d’emblée Jean-Baptiste Hibon, dont la force du propos a été illuminé par le handicap qu’il porte physiquement tout en le dépassant pour donner un message plein d’espérance : « ce spirituel ne vient pas de nulle part, comme beaucoup de pratiques voudraient nous le suggérer, mais on le trouve bien dans le sens, dans l’âme. Quel sens je donne à ce que je reçois ? Qu’attend-on de moi ? » Pour ce psycho-sociologue, formateur de grands dirigeants, la prise de conscience de la fragilité de la personne permet de rejoindre cette dernière dans sa complexité et son humanité. « Les fragilités sont comme une ouverture sur l’intime de la personne. C’est ce qui nous permet de rentrer dans le mystère de l’autre. C’est là pour moi le fondement de la spiritualité. »

Laurent de Cherisey a pour sa part illustré cette quête de sens par son expérience personnelle. Partant du constat que la société a peur du handicap, peur de la foi, « non pas en Dieu, mais en l’homme », le fondateur de l’association Simon de Cyrène a insisté sur l’importance de se poser la question de savoir « qui est l’homme ? » Pour lui, alors que notre monde est en quête d’aimer et d’être aimé, c’est ensemble que nous pouvons retrouver le goût de la vie. « La relation entre deux êtres humains fragiles vient nous dire : regardez comme il est bon de vivre ensemble ! C’est un défi majeur de pouvoir entrer dans une relation où chacun a tout simplement le désir d’être frère. »

De nombreux témoignages de collaborateurs des établissements Saint Jean de Dieu et Saint Benoît Menni sont venus émailler ces deux journées de réflexion, favorisant les échanges et les débats entre les participants. Des ateliers ont permis d’apporter des éléments de réponse aux interrogations posées par ce thème de la spiritualité, si difficile à cerner.

Les collaborateurs sont repartis de ces deux journées avec un élan renouvelé dans l’esprit Saint Jean de Dieu qui habite nos établissements. « C’était vraiment très formateur, les intervenants se sont bien complétés, je repars avec de bons éléments de réflexion à partager avec mes collègues », souligne une collaboratrice. Deux théologiennes, une spécialiste des soins palliatifs, des aumôniers musulman, juif, protestant et catholique, ont en effet permis d’aborder la question sous tous ses angles. « Même si, convient Florence Prémont, organisatrice de ces journées et responsable de la pastorale pour la Fondation Saint Jean de Dieu, ce thème de la spiritualité nécessiterait encore d’autres journées de formation ! »

Nota : toutes les interventions sont disponibles en version audio sur www.saintjeandedieu.fr

Encadré : extraits de l’intervention de Marie-Dominique Trébuchet, docteur en théologie
« C’est dans l’amour que la spiritualité s’incarne, prend corps, sort de l’abstraction dans laquelle la parole l’enferme. On ne parle pas de soin spirituel, mais d’un mode d’être avec l’autre, tout simplement et authentiquement humain. La spiritualité se révèle dans nos pratiques dès lors que nous nous y engageons de manière pleinement humaine. C’est au cœur de la rencontre que des pépites d’humanité révèlent des traces de l’autre et de Dieu pour un certain nombre d’entre nous. »