Header fondation
05 novembre 2014

Rencontre avec un bénévole présent à St Malo

Grégoire Hallais, 21 ans et étudiant en Master solidarités et économie solidaire, a fait connaître la Fondation et son projet avec Antoine Michel, du 24 octobre au 2 novembre derniers à Saint-Malo. A son retour, il répond à nos questions. 

Vous avez découvert Saint Jean de Dieu en tenant bénévolement le stand de la Fondation sur les quais de Saint-Malo. Qu'avez-vous appris ?

Les neuf jours que j’ai passé à St Malo ont été riches en découverte ! Tout d’abord le fait de participer à un événement aussi populaire, très apprécié des français et surtout des bretons. Ensuite j’ai pu découvrir le milieu de la voile que je méconnaissais jusqu’à maintenant. Enfin, grâce aux visites quotidiennes des salariés et des usagers de la Fondation sur le stand, j’ai pu apprendre beaucoup sur les formes d’accompagnement très humaines mise en place par la Fondation.

Qu'est-ce qui vous a plus particulièrement touché ?

Indéniablement ce sont les témoignages au sujet de la Fondation qui m’ont le plus touché. Que ce soit les liens tissés par certains avec les Frères de Saint Jean de Dieu depuis des dizaines d’années, d’anciens usagers ou leur famille qui se disent éternellement reconnaissant envers la Fondation Saint Jean de Dieu, ou encore d’anciens salariés ayant travaillé au centre de Dinan à l’époque où l’Ordre Hospitalier employait près de 800 personnes pour le fonctionnement du site ! Beaucoup des visiteurs sur le stand connaissaient la fondation d'une manière ou d'une autre.

Qu'est-ce que vous pensez que le témoignage de la Fondation Saint Jean de Dieu peut apporter à notre société aujourd'hui ?

Dans notre société où l’individualisme est devenu une norme, la Fondation Saint Jean de Dieu insuffle un vent de fraternité sur ceux qui en ont le plus besoin, malades, personnes en souffrances psychiques ou physiques, sans abris. "Faites vous du bien en faisant du bien aux autres !" criait saint Jean de Dieu dans les rues de Grenade, voilà donc une maxime que nous devons rendre universelle. Pour finir, les rencontres avec les usagers tout au long de la semaine revenant enthousiastes du bateau d’Antoine Michel et de leur visite des bassins m’ont rappelé une phrase d’Anna Dorai (ministre indien) : "C’est dans le sourire des pauvres de toute sorte que l’on peut voir Dieu." 

L'équipe du stand avec Antoine Michel. Une centaine de salariés et d'usagers les ont aidés pendant la semaine à tenir le stand et à parler de la Fondation Saint Jean de Dieu aux milliers de visiteurs.
 

 

Pour suivre le projet, cliquez sur le bandeau ci-dessous ou bien suivez-nous sur Facebook !