Header fondation
25 mars 2015

« 300 hommes » en salle

Un film-documentaire sur la vie quotidienne des 300 sans-abri accueillis chaque soir au CHRS Forbin de la Fondation Saint Jean de Dieu sort ce 25 mars en salle à travers toute la France. 

Entre 2011 et 2012, deux jeunes réalisateurs ont passé plusieurs mois au sein du CHRS Forbin de la Fondation Saint Jean de Dieu pour filmer de manière bouleversante la vie de ces 300 hommes accueillis chaque soir à Marseille. Le film est sorti en salles le 25 mars. A ne pas manquer !

« Entre ces murs, il y a trois cents hommes, et il y a l’urgence. Ils ont des noms mais ils ont égaré leur histoire en route. Ils rient et se confrontent, ils refont le monde, celui qu’ils ont perdu. Ils ont un lit, et là ils attendront le jour. C’est Forbin, un accueil de nuit à Marseille. » Voici résumé, en quelques mots, l’histoire de ce documentaire primé au Festival international du film de la Rochelle et au Festival Cinéma du réel. 

300 hommes, réalisé par Aline Dalbis et Emmanuel Gras, nous plonge dans le quotidien du centre d'hébergement Forbin à Marseille. Les deux réalisateurs nous livrent une vision à la fois frontale et sans concession du centre d'hébergement, soulignant le rôle primordial du centre auprès des plus démunis. Des hommes entre eux. Des hommes qui n'ont plus tous ces attributs matériels que sont le logement, le travail ou la voiture pour se différencier des autres et habiter le monde. Des hommes n'ayant en commun que le manque et qui, pour cette raison, doivent se côtoyer chaque jour dans un centre d'hébergement d'urgence. « Ce documentaire n'est pas la description ni la chronique de la vie d'un foyer. Il est le portrait d'une humanité réduite à son essence, à qui il ne reste plus que la parole, l'humour, la colère ou la folie pour affirmer qu'elle existe toujours », annonce d’emblée le synopsis. Pour Emmanuel Gras, l’un des deux réalisateurs, « ce film est âpre et dans cette âpreté nous avons souhaité qu’il agisse à un niveau souterrain, qu’il secoue parfois de rire comme il secoue tout court. » 

Tourné il y a 4 ans, sur deux hivers, 300 hommes est le fruit d’un travail de longue haleine, les deux jeunes réalisateurs ayant voulu prendre le temps de s’imprégner de la vie de l’établissement, de connaître les hébergés, le personnel et d’inscrire leur caméra de façon discrète, sans qu’elle interfère dans la vie des hébergés. Depuis, une importante opération d’humanisation du CHRS Forbin, qui s’achève, a permis une rénovation totale des lieux, redonnant encore plus de dignité aux personnes accueillies. 

 

 


Pour connaître les lieux de sortie du film, cliquez ici