Header fondation
24 juin 2015

Antoine Michel à Marseille

A l'EHPAD Saint-Barthélemy, ce mardi 23 juin au matin, le salon de coiffure ne désemplit pas. Les résidents défilent, impatients de se faire une beauté à l'occasion de la venue dans leur établissement d'une personnalité depuis longtemps nommée, mais jamais rencontrée : le skipper Antoine Michel !

"Qui c'est ce monsieur ?", demande une résidente en croisant un jeune homme hirsute dans les couloirs, avant d'aller prendre son tour dans la file d'attente. "C'est le marin qui a fait le tour du monde pour venir nous voir !", lui répond l'homme qui l'accompagne, pas sûr de lui quant à l'info, mais rappelant avec un sourire en coin que "c'est pour ce jeune homme que toutes les dames vont se faire belles" et que la fête est organisée ce jour. 

Car Antoine Michel, ambassadeur de la Fondation Saint Jean de Dieu sur la Route du Rhum 2014, n'avait encore jamais visité l'EHPAD Saint-Barthélemy, même s'il a longuement correspondu avec certains résidents de l'établissement. Ces derniers ont par ailleurs, grâce aux animateurs, suivi jour après jour l'aventure transatlantique d'Antoine, admirant le courage dont il a fait preuve pour faire face, seul, aux éléments. "Un peu comme nous dans la vie de tous les jours", a d'ailleurs confié une résidente émue de voir, à travers Antoine, un "frère d'humanité"...

Né au sein de l'établissement Saint Jean de Dieu de Dinan fin 2013, le projet autour d'Antoine Michel avait rapidement fait tâche d'huile et mobilisé l'ensemble des établissement de la Fondation Saint Jean de Dieu. Le jeune trentenaire originaire des Côtes d'Armor a ainsi traversé l'Atlantique dans cette mythique course en solitaire, emportant avec lui les valeurs de la fondation, "pour les porter au-delà des océans, pour donner de l’espérance à ceux qui en ont besoin."

A l'occasion de la première venue d'Antoine Michel à Marseille, l'établissement avait été paré des "couleurs de la mer", thème de la journée. A l'ombre des platanes, devant la bastide provençale où sont accueillies toute l'année plus de 230 personnes âgées en situation de fragilités diverses, de grandes tablées avaient été préparées afin de permettre à un maximum d'entre elles de participer à ce repas de fête, rythmé au son de chants de marins ou de chanteurs rétros. Après la sardinade, les plus motivés ont poussé la chansonnette au plus grand bonheur de l'auditoire, le tout dans une ambiance joyeuse. 

La veille, Antoine Michel avait rendu visite aux sans-abri du CHRS Forbin de la Fondation Saint Jean de Dieu, à quelques kilomètres de là, bouclant ainsi son tour des établissements Saint Jean de Dieu de France. "Je suis impressionné de voir, partout où je me suis rendu, la qualité de l'accueil réservé aux résidents et l'épanouissement de ces derniers, comme des salariés d'ailleurs", a-t-il confié à l'issue de sa visite. Touché par l'ambiance marseillaise, il a promis de revenir pour maintenir ce lien affectif tissé avec les résidents. 


Retrouvez toutes les photos de l'événement sur la page facebook de la Fondation Saint Jean de Dieu !