Header fondation
18 novembre 2015

Penser l'avenir avec espérance et audace

Dans un courrier adressé à l'ensemble des Frères, collaborateurs et bénévoles de l'Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu, le supérieur général exhorte l'ensemble de la Famille hospitalière à s'associer "au processus de discernement sur le futur de l'institution"

Le 21 novembre est, dans l'Eglise, le jour de la fête de la Présentation de la Vierge. Une fête particulièrement célébrée au sein de l'Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu puisque c'est ce jour-là que l'on fête la Vierge Marie comme sainte patronne de l'institution. A cette occasion, Frère Jesús Etayo, supérieur général de l'Ordre, a envoyé une lettre aux quelque 1200 Frères, 57000 collaborateurs et 27000 bénévoles qui oeuvrent dans plus de 350 établissements Saint Jean de Dieu à travers le monde.

Alors que vient de se terminer à Rome l'assemblée de tous les supérieurs des provinces de l'Ordre, présent dans 53 pays, Frère Jesús souligne que l'avenir de l'institution a particulièrement été au coeur des réflexions. "Nous étions tous d’accord pour reconnaître que c’était là le plus grand défi que notre Famille devait relever au cours des prochaines années. Il ne s’agit pas uniquement de statistiques ni simplement de la restructuration de l’Ordre comme tel, ou de celle des Provinces. Il s’agit d’un processus de discernement intégral de l’Ordre tout entier." Un tel processus, ajoute le supérieur général, doit engager toute la Famille hospitalière de saint Jean de Dieu et aboutir à des orientations communes adaptées aux réalités des provinces. Pour ce faire, il précise que "plusieurs provinces peuvent se mettre d’accord pour le vivre ensemble."

Invitant les membres de la Famille hospitalière à "se libérer de tout préjugé ou de toutes les peurs qui paralysent et empêchent le changement" en faisant preuve d'espérance et d'audace, Frère Jesús rappelle que le principal objectif est de "pérenniser le charisme et la mission de l'hospitalité" en faisant face aux changements que l'Eglise et la société attendent d'eux. 

Le "processus de discernement" auquel le supérieur de l'Ordre fait allusion a déjà été initié avec le Chapitre général de 2012, mais devrait vivre une étape importante ces prochains mois, avec notamment l'organisation de Conférences régionales qui auront lieu en février et mars 2016, sur ce thème spécifiquement. 

"En suivant la tradition de l’Ordre je souhaite mettre maintenant ce processus de discernement sur le futur de notre Institution sous le patronage de notre Mère, conclut la missive. Je La prie de nous accompagner et de nous soutenir pour que nous fassions ce que son Fils nous dira comme elle l’avait demandé aux serviteurs pendant les noces de Cana (cf. Jn 2,1-11). De cette manière nous pourrons découvrir ce qu’on attend de nous, les changements que nous devrons réaliser et, nous pouvons en être certains, son soutien et son aide ne nous manqueront pas pour le faire."


Retrouvez l'intégralité de la lettre sur le site de l'Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu.