Header fondation
30 juin 2016

20 ans du Croisic : un "rêve" qui se poursuit

C'est dans une belle ambiance familiale que les résidents, leurs familles, les bénévoles et les salariés du Centre médico-social du Croisic ont fêté les 20 ans du nouveau centre, le 30 juin 2016. 

C'est en 1883 que les Frères hospitaliers de Saint Jean de Dieu se sont installés au Croisic, dans l'ancien Casino. "Ce centre n'a eu de cesse de se transformer, de s'adapter, de s'améliorer pour toujours mieux répondre aux besoins des personnes qu'il accueille", a rappelé Frère Alain-Samuel Jeancler, supérieur provincial de France. A tel point que les anciens bâtiments ont été vendus en 1996, afin de permettre la construction d'un nouveau bâtiment, plus fonctionnels, de l'autre côté de la route.

Le nouveau Centre médico-social du Croisic - Fondation Saint Jean de Dieu s’étend aujourd’hui sur plus de 7000 m² de bâtiments, comprenant 40 chambres en foyer d’accueil médicalisé, 32 chambres (dont 5 doubles) en maison d’accueil spécialisé et 11 chambres en accueil permanent ordinaire. Une grande place est réservée aux activités sportives et culturelles : salle de sport, salle informatique, salle d’art plastique, salle de cinéma… 

Ce sont donc plus de 300 personnes qui se sont réunies dans le nouvel établissement, 20 ans après sa construction, pour célébrer "cette grâce qui fait notre richesse, d’avoir ce moyen-là à notre disposition pour exercer notre mission d’hospitalité et que se traduise en actes notre profond respect pour la vie, surtout lorsque celle-ci est meurtrie ou blessée", a souligné Frère Alain-Samuel devant le président de la Fondation Saint Jean de Dieu, Philippe Girard, la directrice du Centre, Geneviève Delostal, la maire du Croisic, Michèle Quellard, les conseillers départementaux du Canton, Danielle Rival et Gatien Meunier, les bénévoles de l'association Bol d'Air et de l'aumônerie, ainsi que des salariés et résidents accompagnés de leurs familles. Les membres du Conseil d'administration de la Fondation Saint Jean de Dieu étaient également présents depuis la veille, avec le directeur général, Jean-François Hilaire. 

Alors qu’il était lui-même hospitalisé à l’hôpital Royal de Grenade et constatant combien étaient maltraités les malades qui se trouvaient avec lui, Jean de Dieu s’écria "Que Jésus-Christ m’accorde la grâce de posséder un jour un hôpital où je puisse accueillir les pauvres et les malades afin de les servir comme je le veux !" Pour le supérieur provincial, "ce rêve de Jean de Dieu se poursuit donc ici au Centre médico-social du Croisic, pour permettre à chacun de nous, Frères et collaborateurs, professionnels de la santé et d’autres secteurs, de nous distinguer dans notre mission d’accueil, d’éducation, d’aide et d’accompagnement des personnes porteuses de handicap." "Non seulement, les personnes accueillies en sont les résidents mais aussi les habitants et plus encore les âmes, nobles hôtes intérieurs de cette maison Saint Jean de Dieu."

La journée s'est poursuivie par des temps festifs pour les personnes présentes, du repas aux danses, sur le thème de Cuba, où vécu le bienheureux Frère Olallo Valdès (1820-1889), Frère hospitalier de Saint Jean de Dieu.


Tous les participants à la fête réunis pour les discours des personnalités présentes