Header fondation
12 janvier 2016

Projet d’accueil de personnes âgées issues du milieu carcéral 

L’EHPAD Saint-Barthélemy de la Fondation Saint Jean de Dieu s’engage dans l’accueil de 40 personnes issues du milieu carcéral. A l’exemple de saint Jean de Dieu, la Fondation répond ainsi à une nouvelle forme de pauvreté.

Fort d’une expérience d’accueil de populations à la marge, l’EHPAD Saint-Barthélemy veut offrir un lieu de vie à une population en situation de vieillissement et en attente d’un lieu d’accueil digne et hospitalier. Cette expérience a été déterminante dans sa réponse apportée visant à accueillir des personnes qui ont connu l’enfermement, la dépersonnalisation et l’entrave à l’exercice du libre arbitre. 

A cette occasion, le principe d’organisation sectorisée des accompagnements a été remis en question. Fallait-il créer une unité dédiée aux personnes issues du milieu carcéral ? Ou bien orienter ces nouveaux résidents au sein des cinq unités de vie existantes, selon les critères habituels qui guident les décisions de la commission hebdomadaire d’admission ? Autrement dit, l’accompagnement est-il guidé par le passage en prison ou bien par les maux liés au vieillissement de la personne ? Un accompagnement spécifique doit-il être mené sur le retentissement personnel de la personne ayant connu, vécu en univers carcéral ? Les stigmates liés à ce vécu seraient-ils présents par une continuité suscitée implicitement par une admission dans une unité spécifique ?

Depuis maintenant deux ans, l’établissement mène des concertations, entretiens et débats avec les acteurs du monde pénitentiaire afin d’éclairer les décisions à prendre. Ainsi, ont été rencontrés les directions centrale et Inter-régionale de l’Administration pénitentiaire, les Services pénitentiaires d’insertion et de probation, les acteurs médicaux du milieu carcéral (notamment de l’hôpital Nord et de la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille), le fondateur de l’Observatoire International des prisons, le Contrôleur Général des Lieux de privation de libertés, d’anciens détenus, etc.

Aujourd’hui, nous sommes convaincus que notre organisation actuelle, sectorisée en 5 unités de vie est la réponse la plus pertinente aux besoins de cette nouvelle population ciblée. Elle présente la garantie du respect du droit à l’oubli, de la dignité et de la vie privée de ces personnes.
 

Capacité d'accueil
L'EHPAD Saint-Barthélemy dispose d'une expérience notable dans l'accompagnement des personnes dont la santé mentale est fragile. Sont notamment accueillies actuellement au sein de l'établissements :
- 117 personnes issues de la géronto-psychiatrie
- 34 anciens SDF
- 53 personnes souffrant de maladies neuro-dégénératives