Header fondation
18 mai 2020

L’hospitalité : se sentir comme en famille ! - Témoignage d'Emmeran

Emmeran Cassouret, 16 ans, est scolarisé au Centre médico-social Lecourbe (Paris 15), en classe UPA CFG 1ère année (Unité Pédagogique Adaptée préparant le Certificat de Formation Générale). Il partage ce que représente pour lui l’hospitalité de Saint Jean de Dieu en dressant un portrait de tous les professionnels qui l’entourent.

 

Mon premier contact avec le Centre médico-social Saint Jean de Dieu n’a pas été très positif. Scolarisé dans une école ordinaire, je n’avais pas envie d’intégrer une école spécialisée…. Je n'aime pas trop le changement. C’est pourquoi lorsque j'ai rencontré Anick Debay, la directrice, je lui ai dit que j’allais me trouver une nouvelle école ! Elle a finalement réussi à me convaincre et je suis resté à saint Jean De Dieu. J’y apprends tous les jours de nouvelles choses.

Etre avec mes frères handicapés et partager leurs sentiments, leur amitié et leurs bêtises aussi me remplit de joie. Mes meilleurs amis sont William, Mélissa, Inès, Loïc, Audric, Léa, et beaucoup d'autres... Saint Jean De Dieu est pour moi un peu comme une grande famille. On se sert tous les coudes et ça c'est vraiment la famille de Saint Jean de Dieu.

Il y a plusieurs types de professionnels à Saint jean de dieu qui s’occupent de nous : les rééducateurs, les kinés et les ergothérapeutes qui adaptent les appareils pour nous permettre d’être plus à l’aise au quotidien, et de nous sentir bien dans notre corps. Il y a également les éducateurs qui s’occupent de tous nos problèmes. Ce sont eux qui organisent des projets de sortie, par exemple... ils n'hésitent pas parfois à nous « botter les fesses » mais toujours dans le but de nous faire évoluer. J'ai eu la chance d'aller une semaine à Lisieux avec les copains d'école, ainsi qu’avec Astrid et François, nos accompagnants. La visite du Puy du Fou est également un bon souvenir. Ces classes découvertes nous permettent de couper le cordon familial et de voyager un peu.

Les aides-soignants sont aussi très importants pour nos besoins quotidiens. Ils nous aident pour le repas, nous accompagnent aux toilettes. Ces adultes-là transmettent à leur manière l’amour hérité de Saint Jean de Dieu. N’oublions pas les professeurs qui nous rendent plus intelligents et encore meilleurs.

Je vais vous présenter une femme remarquable de Saint Jean de Dieu qui s'appelle Anick Debay. Elle diffuse vraiment la joie et le bonheur autour d’elle. On voit Saint Jean de Dieu dans ses yeux. Et pourtant la première fois que j'ai rencontré Anick Debay, je me souviens lui avoir crié dessus. Mais sa gentillesse et la grande force qu’elle dégage m’ont transformé. Elle est à mes yeux le cœur de l’école.

Je souhaite aussi parler d'un homme qui respire la joie de Dieu. C’est Éric Zoma, le responsable pastoral du CMSL. Sa mission est de nous faire mieux connaître l'amour de Dieu. J'apprécie son humour et sa bonne humeur. Je le croise tous les jours à la cantine. J'essaie de prendre exemple sur lui pour animer mon propre groupe de cathé. J'aime sa façon de nous comprendre. On pense même qu'il sait lire dans la tête des gens !

Le mardi soir j’enseigne le catéchisme à des enfants de CM2. On parle de Jésus et des apôtres. C'est un super groupe qui « respire toujours le sourire ». J’apprécie ces petits « bouts de choux » et je les aime de tout mon cœur. C'est très motivant. Cette activité me permet de découvrir un autre monde hors de l'école. Chaque mardi, je les invite à prier pour Mélissa qui s'est fait opérer du dos. Le cathé je le fais avec ma maman chérie adorée que j'aime.  

Les frères de Saint-Jean de Dieu sont les fondateurs du Centre médico-social. Leur présence nous met la joie au cœur et diffuse la bonne humeur. Ce qui nous procure la force de continuer. En particulier Frère Jérôme qui m'aide à grandir dans la foi.

Et enfin, je souhaite rendre hommage à Mme Ménager qui a quitté le Centre médico-social mais qui reste dans notre souvenir pour avoir su faire de l’établissement ce qu'il est aujourd'hui : un endroit ouvert, accueillant, chaleureux et propice à notre développement.

Outre l'USEP, qui accueille les enfants polyhandicapés ou la MAS réservée aux adultes, le CMS offre de multiples services aux résidents et aux familles en fonction de leur situation et de leur degré d’autonomie. L’école est dotée d’un internat pour ceux dont les parents habitent trop loin. Cela permet d'acquérir plus d'autonomie. Quant à la Maison de répit, c’est une sorte d’internat de week-end pour permettre aux parents de prendre du temps pour eux ou de passer un séjour entre copains. Ils ont des sorties dans Paris : escalade, cinéma, théâtre, musées... et des soirées pour égayer le week-end.

Si je devais formuler quelques souhaits pour améliorer les points négatifs j’aimerais que soient organisées des portes ouvertes plus souvent, et que la communication soit améliorée, car nous sommes toujours au courant au dernier moment des activités, des sorties ou des groupes ! C'est un vrai « téléphone arabe » !

Voilà ! Toutes ces personnes, amis, frères, professionnels de Saint Jean de Dieu forment ma famille !

Emmeran Cassouret.